Le gouvernement français prend des mesures pour interdire les mots «lait» et «viande» sur les étiquettes des aliments végétaliens

La nouvelle loi française doit être débattue par l’Assemblée nationale avant d’être adoptée; un forum public est prévu pour la fin du mois de mai. Si la loi est adoptée, les entreprises qui emploient ces mots pour se référer à des produits à base de plantes peuvent faire face à des amendes allant jusqu’à 300 000 €.

M. Moreau a indiqué dans son argumentation que l’utilisation de ces mots pour désigner des aliments à base de plantes peut induire les consommateurs en erreur. C’est le même raisonnement que Big Dairy a présenté l’année dernière avec le DAIRY PRIDE Act, qui visait à interdire aux producteurs d’aliments à base de plantes d’utiliser des mots comme le lait et le yogourt pour désigner leurs produits. Plus tôt cette année, la United States Cattlemen Association a également déposé une pétition auprès de l’USDA, exigeant que l’Agence définisse plus précisément le terme «beef», ostensiblement pour empêcher les fabricants de viande végétale comme Impossible Foods, le fabricant de produits à base de plantes. Impossible Burger, d’utiliser le mot.

L’argument de Moreau, cependant, visait également les produits contenant de la viande, mais une proportion «importante» d’ingrédients à base de plantes. Il a indiqué qu’un mélange de «produits à base de viande et de légumes, comme le soja, très rentable pour le producteur par rapport à un bœuf de viande pur peut être commercialisé de manière à donner l’impression au consommateur qu’il ne consomme que de la viande».

“Il est dommage qu’au lieu d’adopter la nourriture végétalienne et végétalienne, la France ait adopté une position de paranoïa défensive”, a déclaré Wendy Higgins de Humane Society International à l’Independent à propos de cette décision. “Mais finalement, cela n’arrêtera pas la montée de l’alimentation compatissante, car les avantages délicieux, nutritifs, respectueux de l’environnement et éthiques prévaudront, peu importe ce que vous appelez les produits.”

Une étude réalisée en 2016 par le ministère français de l’Agriculture a montré que si 70% des protéines consommées en France sont d’origine animale, la consommation de viande et de produits laitiers diminue lentement en France. Selon un sondage réalisé en novembre 2017, plus de dix pour cent des jeunes français ont adopté une forme de régime végétal.

» Nourriture » Le gouvernement français prend des mesures pour interdire les mots «lait» et «viande» sur les étiquettes des aliments végétaliens