La polyarthrite rhumatoïde augmente le potentiel pour une phlébite, étude Suggère

Les personnes atteintes de cette forme d’arthrite inflammatoire sont plus de trois fois plus susceptibles de développer une thrombose veineuse profonde (un caillot généralement dans les jambes) et deux fois plus susceptibles d’avoir une thromboembolie pulmonaire (un caillot qui se déplace vers les poumons) par rapport à ceux sans le diagnostic, la nouvelle étude.

« Je qualifierais ce risque modéré augmenté », a déclaré le Dr Tore Kvien, rédacteur en chef de la revue Annals of the Rheumatic Diseases et chef de Rhumatologie à l’Hôpital Diakonhjemmet à Oslo, en Norvège.

La recherche a été publiée en ligne le 7 août dans le journal.

L’étude – qui a révélé une association entre polyarthrite rhumatoïde et de caillots sanguins, mais pas une relation directe de cause à effet – est la dernière de plusieurs examiner ce lien.

« Cette étude est conforme à ce que notre étude et d’autres articles publiés trouvé », a déclaré le Dr Kim Seoyoung, professeur adjoint de médecine à l’hôpital et de la Harvard Medical School Brigham and Women à Boston. Dans son étude, Kim et ses collègues ont également signalé un risque accru de caillots sanguins chez les patients atteints d’arthrite rhumatoïde.

Dans la nouvelle étude, les chercheurs ont utilisé une base de données nationale pour identifier environ 30 000 personnes qui ont développé une polyarthrite rhumatoïde de 1998 à 2008. Ils les suivis jusqu’en 2010 pour voir si le diagnostic de l’arthrite rhumatoïde affecté le risque de caillot sanguin.

Les chercheurs ont comparé les données avec les dossiers pour 117.000 personnes sans arthrite rhumatoïde du même âge et le sexe.

Même après avoir pris en compte d’autres problèmes de santé tels que l’hypertension artérielle, la chirurgie et le cancer, ceux souffrant d’arthrite rhumatoïde étaient encore plus susceptibles de développer des caillots de sang que ceux qui ne diagnostic d’arthrite rhumatoïde.

Les patients de moins de 50 ans étaient particulièrement vulnérables, les chercheurs ont constaté.

Environ 1,3 millions de personnes aux États-Unis – environ 0,4 pour cent de la population – ont l’arthrite rhumatoïde, selon la Fondation de l’arthrite. Dans la polyarthrite rhumatoïde, le système immunitaire attaque les propres tissus du corps, en particulier la fine membrane qui tapisse les articulations. Cela se traduit par une douleur chronique et l’inflammation. La cause est inconnue, mais les experts estiment facteurs génétiques et environnementaux sont impliqués.

En plus d’être au courant de la liaison avec des caillots, Kvien a suggéré que ceux souffrant d’arthrite rhumatoïde être aussi actif physiquement possible.

Les chercheurs ne peuvent pas expliquer pleinement leurs conclusions, mais on pense que l’inflammation chronique joue un rôle.

Le risque accru peut être associée à l’inflammation, dit Kim, ou les traitements de l’arthrite rhumatoïde.

Les patients souffrant d’arthrite rhumatoïde qui ont besoin d’une intervention chirurgicale, le traitement du cancer ou d’hospitalisation doivent être placés sur un régime caillot de prévention, dit-elle. Les personnes atteintes de la maladie devraient aussi essayer de vivre une vie saine afin de minimiser la probabilité de caillots.

« A ce stade, les patients atteints de PR doivent faire de leur mieux pour éviter les facteurs de risque modifiables pour la formation de caillots de sang », a déclaré le Dr Diane Horowitz, un rhumatologue à North Shore University Hospital à Manhasset, NY, et Long Island Jewish Medical Center à New Hyde Park , NY Cela signifie ne pas fumer et d’éviter les périodes d’immobilité prolongée, dit Horowitz, qui n’a pas participé à l’étude.

Toute personne souffrant d’arthrite rhumatoïde qui a eu un caillot sanguin devrait discuter des nouvelles découvertes avec leur rhumatologue, a déclaré Horowitz.

Pour déterminer si le risque plus élevé de caillots peut être réduite par des médicaments, l’activité physique, perte de poids ou ne pas fumer, il faut plus de recherche, Kim ajouté.

Recommandé pour vous

  • À propos de nous
  • Lettres d’information
  • Infos santé
  • nos commanditaires
  • Retour d’information
  • Contactez nous
  • Carrières
  • Conditions d’utilisation
  • Politique de confidentialité
  • AdChoices
  • À propos de nous
  • Lettres d’information
  • Infos santé
  • nos commanditaires
  • Retour d’information
  • Contactez nous
  • Carrières
  • Conditions d’utilisation
  • Politique de confidentialité
  • AdChoices

© 1996-2017 Ziff Davis, LLC. Tous les jours de la santé est parmi les marques déposées de gouvernement fédéral Ziff Davis, LLC et ne peut pas être utilisé par des tiers sans autorisation explicite.

Ce site est conforme à la norme HONcode information fiable sur la santé: vérifier ici.

×

Avis de publicité

Ce site et des tiers qui placent des publicités sur ce site peuvent collecter et utiliser des informations sur vos visites sur ce site et d’autres sites Web afin de fournir des publicités sur des biens et services d’intérêt pour vous. Si vous souhaitez obtenir plus d’informations sur ces pratiques de publicité et de faire des choix sur la publicité comportementale en ligne, s’il vous plaît cliquez ici.

» Santé des articulations » La polyarthrite rhumatoïde augmente le potentiel pour une phlébite, étude Suggère